INFORMATION CORONAVIRUS 16/03/2020 : suite aux annonces du gouvernement, toutes les rencontres sont suspendues jusqu'à nouvel ordre. Cela concerne les études bibliques, catéchismes, réunions de prières, assemblées générales, conseils presbytéraux... Pour en savoir plus sur les dispositions que nous prenons pour rester en lien, rendez-vous sur cette page.
UNEPREF Ariège
Eglises Protestantes de l'Arize et du Couserans - UNEPREF Ariège (09)
Fil conducteur : Accueil » Paroisse de Rieubach » Chroniques » Interview Gilbert Gayche...

Interview Gilbert Gaychet, vice-président du conseil presbytéral

Écrit le 30/06/2010, dans Chroniques Rieubach

Gilbert GaychetGilbert, tu es vice-président actif du conseil presbytéral de Rieubach. Tu es aussi passionné de sport, en particulier de vélo et tu diriges le club de vélo de Camarade qui draine des jeunes de plusieurs villages. Quel lien fais-tu entre le sport et la foi ?

Le sport me met en contact avec des jeunes auxquels, à ma manière, je tâche de communiquer ma foi chrétienne. Il serait trop facile de ne fréquenter que des chrétiens. On a tendance à se replier sur nous-mêmes et cela sclérose les Eglises. Pendant le dernière coupe du monde, une équipe en compétition  s’est déclarée majoritairement composée de protestants engagés, ils ne s’en sont pas cachés, même dans un milieu tel que celui du sport. Le message de l’Evangile passe par le contact assumé avec l »autre ».

Tu as vécu des grandes épreuves ces dernières années (décès de ton épouse, décès d’un fils…) comment peux-tu témoigner,  malgré tout,  de l’Espérance ?

Les jeunes m’y aident, précisément. Ils voient que malgré  tout je suis resté croyant car c’est Dieu qui me soutient. Je préfère témoigner par les actes plus que par les paroles. Je ne critique pas ceux qui ont ce ministère de la Parole. Mais ce n’est pas mon charisme. J’essaye de montrer un exemple de foi et je laisse le temps faire son effet. C’est Dieu, à son heure, qui touchera les cœurs par l’Evangile.

Je crois que les chrétiens sont un peu trop isolés de la réalité du monde actuel. Ils doivent sortir de leur routine et aller résolument au contact des jeunes.